Jean-Luc BLEUNVEN

Député divers gauche de la 3e circonscription du Finistère / Kannad Goueled Leon

Vous êtes nombreux à m’interpeller sur le projet de loi portant sur les retraites. Ce texte, vous l’avez probablement suivi, a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale le 15 octobre dernier.

Logo-nouveau-site-Reforme-des-retraites.jpgL’objectif premier de ce texte est la sauvegarde de notre régime par répartition, véritable socle de la solidarité intergénérationnelle dans notre pays. Celui-ci sera pérennisé s’il bénéficie d’un financement durable. Sans cette réforme, le déficit prévisionnel du régime serait de 21 milliards d’euros, d’ici 2020. C’est pourquoi, des efforts, à hauteur de près de 7.5 milliards d’euros sont demandés par le gouvernement. Ces efforts reposeront équitablement sur les actifs, les retraités, et les entreprises, au contraire du précédent gouvernement qui avait fait le choix de faire supporter la réforme par les seuls actifs.

Concrètement, le projet de loi décline des mesures de court terme avec la hausse mesurée des cotisations retraites des salariés et des entreprises (l’équivalent de 4 euros par mois pour un salarié au SMIC, un peu plus du double pour un cadre), et de long terme, par l’allongement progressif de la durée de cotisation. Ces mesures sont difficiles, j’en conviens, mais indispensables au maintien de notre système par répartition. Ne pas agir serait faire preuve d’irresponsabilité de la part de notre majorité. Les précédents gouvernements qui se sont succédés, pour des préoccupations purement électoralistes, n’ont pas su prendre leurs responsabilités sur ce sujet, qui méritait pourtant une bien meilleure anticipation.

Mais cette réforme n’est pas que financière, c’est également un projet de gauche,  qui vient corriger les inégalités structurelles persistantes dans notre pays. Un compte pénibilité sera ainsi ouvert dès 2015, les retraites des femmes seront améliorées, et des mesures en faveur des jeunes sont proposées. A ces dispositions, vient se greffer la réforme des retraites agricoles, dont je me félicite particulièrement. Notre majorité s’est ainsi engagée sur un plan quinquennal de revalorisation des retraites agricoles.

Vous l’aurez compris, cette réforme je la soutiens, car elle est à la fois juste et responsable.

Categories: Français

Leave a Reply


Image CAPTCHA
*