Jean-Luc BLEUNVEN

Député divers gauche de la 3e circonscription du Finistère / Kannad Goueled Leon

Le Premier ministre s’est donné pour objectif de formaliser le pacte pour l’avenir de notre Région avant Noël. L’écotaxe désormais suspendue, il n’y a plus d’obstacle au dialogue et à la concertation.

réunion pacte d'avenirAussi, mercredi,  le Préfet de région a réuni les forces vives de la Bretagne pour lancer le chantier du pacte d’avenir. Syndicats, chambres consulaires, parlementaires ou encore membres du B16 étaient ainsi présents, et ont pu s’exprimer librement. De nombreuses réunions vont maintenant se succéder pour formaliser cet ambitieux projet.

Ce pacte va permettre d’une part d’enclencher des mesures d’urgence, c’est pourquoi une enveloppe de 15 millions d’euros a été débloquée, et d’autre part de réfléchir collectivement aux mutations à entreprendre pour le développement de notre région. Le pacte d’avenir pour notre région représente une formidable opportunité pour faire naître et aboutir de nombreux programmes, qui bénéficieront d’une attention accrue des services de l’Etat.

Le pouvoir politique a pris ses responsabilités ; le gouvernement a entendu le désarroi des salariés et les inquiétudes du monde socio-économique breton en mettant à disposition des acteurs régionaux les leviers dont il dispose. Nous autres parlementaires de la majorité intervenons chaque semaine pour faire évoluer les règles européennes qui parfois viennent pénaliser les équilibres économiques au sein même de l’Union. Les collectivités locales, au premier rang desquelles la Région et les Départements s’investissent localement. La Bretagne dispose de deux métropoles et d’un réseau de villes moyennes qui elles aussi contribueront à la réussite de ce pacte d’avenir.

Les établissements bancaires, qui détiennent le pouvoir financier, doivent maintenant accompagner ce mouvement, pour financer les investissements et les trésoreries dont notre économie a tant besoin.

Categories: Français

Leave a Reply


Image CAPTCHA
*