Jean-Luc BLEUNVEN

Député divers gauche de la 3e circonscription du Finistère / Kannad Goueled Leon

plan cancer 3Aujourd’hui, en France, près de 350 000 personnes font l’objet d’un diagnostic de cancer chaque année. Ce chiffre a doublé en 30 ans. Cependant, la mortalité a constamment reculé au cours de cette même période. 3 millions de français vivent avec ou après un cancer.

Cette lutte contre le cancer est l’enjeu majeur de la politique de santé de notre majorité. Malgré les avancées de la recherche, et l’amélioration continue des soins, 148 000 personnes décèdent chaque année du fait d’un cancer.

Le plan présenté par le président de la République mardi dernier 4 février a pour ambition de favoriser les diagnostics précoces, l’accès aux soins pour tous, mais également de proposer une prise en charge globale de la personne.

Le plan 2014 – 2019 s’articule autour de 5 axes stratégiques, permettant de proposer une politique concrète, efficace, et lisible :

       – Guérir plus de personnes malades, en favorisant notamment des diagnostics plus précoces et en garantissant la sécurité et la qualité des prises en charge.

        – Préserver la continuité et la qualité de vie. Soigner la maladie est naturellement l’objectif premier du plan, mais celui-ci aborde également les notions de réduction des risques de séquelles et de second cancer, ainsi que la diminution de l’impact du cancer sur la vie personnelle, ce que l’on appelle le « droit à l’oubli ».

        – Investir dans la prévention et la recherche. Plus de 40 % des décès par cancer pourraient être évités grâce à des changements de comportements individuels et / ou collectifs. L’enjeu de la prévention est donc essentiel, et identifié comme tel dans ce plan ; lutte contre le tabagisme, protection des populations et des travailleurs au risque de cancer lié au travail ou à l’environnement, et déploiement de moyens à destination de la recherche.

      – Optimiser le pilotage et les organisations de la lutte contre les cancers. Le plan porte en effet une attention particulière à l’efficience des actions mises en œuvre afin de garantir l’équilibre global de la stratégie de lutte contre le cancer.

        – Le dernier axe pose les principes de la gouvernance du Plan, pour que sa mise en œuvre soit suivie et évaluée de façon rigoureuse.

Retrouvez toutes les informations sur le plan cancer 2014-2019 : ici

Categories: Français

Leave a Reply


Image CAPTCHA
*