Jean-Luc BLEUNVEN

Député divers gauche de la 3e circonscription du Finistère / Kannad Goueled Leon

Mercredi 15 février j’ai présenté une proposition de résolution européenne sur l’avenir de la politique agricole commune (PAC) après 2020, en commission des Affaires européennes. Je réaffirme mon engagement pour une PAC préservant l’emploi dans l’agriculture et dont l’objectif est de répondre aux défis alimentaires, environnementaux et sociétaux.

Premièrement, ce texte propose que la PAC favorise une transition de l’agriculture conventionnelle vers une agriculture raisonnée, raisonnable et pourvoyeuse d’emplois. La PAC a favorisé ces dernières années l’intensification de la production et la concentration des exploitations agricoles. Quel en est l’intérêt quand elle a contribué à assécher les trésoreries et fait disparaître les emplois agricoles ? Les priorités de la prochaine réforme de la PAC doivent être le renouvellement générationnel des agriculteurs et le soutien aux exploitations créatrices d’emploi, en particulier les petites et moyennes exploitations. Les producteurs les plus fragiles, en particulier les plus jeunes, doivent bénéficier d’un filet de sécurité leur assurant une protection contre les aléas économique et climatique. Ces emplois seront permis grâce à une production à haute valeur ajoutée. Les spécificités du secteur agricole doivent prévaloir sur les règles de la concurrence. Les situations d’exploitations surendettées, gérées par des hommes et des femmes souvent au comble du désespoir, ne doivent plus être considérées comme étant une fatalité.

Par ailleurs, pour une meilleure souveraineté et sécurité alimentaire des européens, j’ai appuyé la proposition de renommer la PAC en « Politique Alimentaire et Agricole Commune » afin d’insister sur le lien entre notre politique agricole et la qualité alimentaire de nos aliments.

Enfin, le secteur agricole doit aussi continuer à contribuer à la lutte contre le dérèglement climatique. Nous proposons que les aides de la PAC soient réorientées vers les exploitations plus respectueuses de l’environnement, de l’emploi et de l’aménagement du territoire.

Le texte que j’ai présenté encourage donc l’adoption d’une réforme en faveur d’outils simples et lisibles, au service d’objectifs clairs en matière d’emploi et d’environnement. La Commission européenne doit bâtir la prochaine réforme de la PAC dans une logique de co-construction avec les instances nationales et locales.

JLB_PAC

Categories: Français

2 Responses so far.

  1. admin dit :

    Le rapport est accessible en ligne ici : www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/14/europe/rap-info/i4471/(index)/depots

Leave a Reply


Image CAPTCHA
*