Jean-Luc BLEUNVEN

Député divers gauche de la 3e circonscription du Finistère / Kannad Goueled Leon

Mardi 8 avril, Manuel Valls s’est livré à l’exercice difficile du discours de politique générale devant la Représentation nationale. Comme la plupart des observateurs, je l’ai trouvé convaincant, lucide sur l’état de notre pays. J’ai également apprécié ses propos sur la nécessaire reconquête de la crédibilité de la parole publique.

Il a parfaitement posé l’équation à laquelle notre pays est confronté : une dette, qui atteint 90 % de la production nationale de notre pays, et qui nous oblige tous ; l’attente, légitime, des Français, pour que l’on mène une politique plus juste socialement ; et enfin, troisième élément, une ambition partagée pour accélérer la transition énergétique de la France.

Pour faire face à ces enjeux, le Premier ministre a livré sa feuille de route : le pacte de responsabilité et de solidarité, la loi sur la transition énergétique, et une réforme en profondeur de notre organisation territoriale.

fusion_regions2Ce dernier point a naturellement trouvé un écho favorable auprès de ceux qui, comme moi, considèrent que notre pays doit se doter de régions fortes pour exister au niveau européen et pour contribuer efficacement au développement social, économique et culturel de leur territoire.

La voie semble vraiment ouverte à la création d’une Assemblée de Bretagne, qui permettrait la fusion de nos départements et de notre Région. N’attendons pas que notre future organisation territoriale nous soit imposée par Paris ; c’est à nous, élus bretons de travailler collectivement à l’émergence de cette nouvelle collectivité.

Categories: Français

Leave a Reply


Image CAPTCHA
*