Jean-Luc BLEUNVEN

Député divers gauche de la 3e circonscription du Finistère / Kannad Goueled Leon

650px-Localisation_Duché_de_Bretagne.svgCe matin la nouvelle carte des régions françaises a été votée par l’Assemblée nationale. Malgré les difficultés et l’aversion pour le changement, une majorité des députés s’est accordée sur une réforme de grande ampleur. Elle aura de nombreuses répercussions sur notre quotidien. Ce nouveau volet du projet décentralisateur porté par la gauche s’inscrit en effet dans une succession de textes qui façonneront notre environnement. La France sera au rendez-vous des transformations que la révolution numérique entrainera dans notre vie quotidienne.

Le projet de la « Bretagne à 5 » a naturellement fait l’objet d’une attention particulière. J’ai, comme d’autres parlementaires, soutenu l’idée d’un rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne (consulter mon amendement, ici). Si cet amendement n’a pas abouti, je reste convaincu qu’une région Bretagne à cinq départements, organisée autour de ses trois métropoles (Brest, Nantes et Rennes) et d’un maillage territorial constitué de ses villes moyennes serait cohérente, économiquement et socialement. Notre culture, ciment du vivre-ensemble, en serait le principalement ferment.

Cet objectif, très largement soutenu par les Bretons des cinq départements, est un projet fort et fédérateur comme nous les aimons en Bretagne. Il s’appuie sur une spécificité de l’ouest enviée mais souvent incomprise.

C’est à nous élus bretons d’en être les ambassadeurs positifs car la capacité d’accueil et d’ouverture est une des composantes de cette spécificité. La carte que nous avons votée pourra évoluer, du fait notamment du droit d’option qui devrait être ouvert pour les départements. C’est l’objet des débats qui se poursuivent en cette fin de semaine et que je suivrai avec mes collègues du « pack Breton » (voir l’amendement que je défends cet après-midi pour assouplir le droit d’option).

Cette nouvelle étape de la décentralisation est une réponse aux défis de la compétition territoriale européenne et internationale. Cette réforme est ambitieuse : elle reflète notre capacité à relever des défis.

Gardons espoir dans notre capacité à bâtir collectivement les chemins d’avenir de la Bretagne.

Categories: Français

16 Responses so far.

  1. MATHIAS dit :

    « très largement soutenu par les Bretons des cinq départements », il semble en effet, mais, hélas pas par ses élus… Vive la démocratie, à bas le jacobinisme ?

  2. Florian DEQUE dit :

    Merci, nous comptons sur vous tous pour soutenir ce projet qui réveille les espoirs de générations de bretons.

    Pour sortir de l’enclavement et construire une europe plus forte et plus intelligente.

    • Alan Stivellv dit :

      Ma gourc’hemennou ha kalon vat!
      Je tiens a ajouter que les deputes francais s arrogent un droit illicite: celui de disposer de la survie de peuples et de cultures qui appartiennent non pas a la France, mais a l humanite. Les bretons sont tres majoritairement contre ce totalitarisme. Et contre le repli identitaire ethnoculturel francofrancais.
      L assemblee et le gouvernement comprendront ils un jour que l Histoire et les generations futures condamneront le traitement qu ils semblent vouloir nous faire subir.

    • Jean Kerserho dit :

      Bravo et merci; Vous êtes digne de votre fonction et les Bretons des 5 départements peuvent compter sur vous!

      Trugarez bras.

    • Vince3544 dit :

      Bonjour Monsieur et merci tout d’abord d’avoir daigné nous répondre car, à ma connaissance, de la longue liste des destinataires, … vous êtes le seul et unique …

      …C’est dire que nous avons donc très très très peu d’élus et ou de parlementaires qui ont un respect des doléances du petit peuple…et en plus à gauche, …, malheureusement …

      Les amendements vont dans le sens logique mais vous n’ignorez pas que la majorité de vos collègues, même de souche bretonne, ne voit plus aujourd’hui que par l’argent, le leur et celui de leurs proches … donc pas celui des gens du petit peuple … à gauche aussi, bien sûr et là encore malheureusement…

      MAIS, pourquoi devoir en arriver à tout cela alors que, puisque les soi-disant « démocrates » que sont vos collègues, ne veulent pas écouter le peuple de Bretagne, il suffit que les BLENVEN, TROADEC et autres « vrais » mobilisent et que, PACIFIQUEMENT, des manifestations de grande ampleur soient organisées…montrant aux autres «  »élus » » que la Bretagne va de Fougères à Clisson…

      En démocratie, en France en plus, le pays qui a souffert des malheurs du peuple juif et de leur oppression, … pourquoi rester sur un texte de Loi, le Décret d’un maréchal à la solde des allemands nazis/occupants … ?

      Certes, ce dernier, le maréchal Pétain avait bien dans ses Lieutenants un nommé François Miterrand qui n’a, bien sûr rien fait après non plus pour rectifier cette aberration, … mais quand même.. !!

      N’est il pas plus simple de demander aux Assemblées l’annulation pure et simple de ce Décret nazi .. ou peut-être est ce pour nous faire comprendre que, maintenant, avec l’Europe, c’est aussi aux allemands, à Angela MERKEL, de décider de ça aussi … ??

      Si on reprend l’histoire, c »est depuis longtemps que les bretons sont manipulés, y compris par certains des leurs qui finissent par plier devant …l’argent (?) ou autres considérations et se détachent de leurs idées premières.

      Aujourd’hui, Mr AYRAULT … de Gauche qui plus est … s’étant fait élire successivement aux mairies de St Herblain et Nantes en prônant un rattachement et maintenant, acoquiné avec Mr AUXIETTE et, entre autres, les administrateurs du Groupe VINCI, entre autres, … si ça ce n’est pas une escroquerie au suffrage universel …Avoir osé défiler dans les rues Gwenn Ah Du sur les épaules et aujourd’hui entendre ce qu’on entend …

      C’est ignoble et inadmissible et la/les réponses doivent être à la hauteur de cette insulte là car c’est bel et bien insultant pour notre région/pays et ses habitants, la Bretagne et les Bretons, que de s’être fait élire de la sorte et d’en arriver là aujourd’hui avec une veste si bien retournée sous notre nez !

      Sur le terrain, la réalité, c’est qu’aujourd’hui, en Loire Atlantique, sur la commune de CARQUEFOU, le groupe VINCI a construit une route, petite route de rien … MAIS à PÉAGE ! Pour aller travailler ou faire leurs courses et gagner du temps, des Bretons Nantais sont obligés de payer un péage pour quelques menus petits kilomètres … Merci Mr Ayrault et Mr Auxiette !

      Idem le péage du BIGNON à la sortie de REZÉ/Les Sorinières, soit bien avant la limite du 85/Vendée…

      Tout cela est aussi inadmissible et les parlementaires, tous, le savent.

      MIRABEAU nous avait traité de pygmées en 1789 en décidant de façon « dictatoriale » qu’il en serait de même pour la Bretagne que pour le reste de la France, au mépris des termes du Traité et en toute connaissance de cause dans le seul but de nous asservir.

      Petit à petit, on rogne… : la langue bretonne fût interdite … les routes deviennent payantes, on nous ordonne de nous taire, on nous envoie des traîtres et on ne respecte pas la définition du mot Démocratie.

      Le droit d’option n’est qu’un miroir aux alouettes pour prouver si besoin aux Nations que la porte est ouverte mais en réalité, cette possibilité sera toujours verrouillé car certains aux intérêts puissants ne veulent surtout pas entendre de la reconstitution de la Bretagne ni d’ailleurs de la continuation de ses «  »privilèges » ».

      Je ne pense pas que ça durera longtemps …

      L’exaspération est trop forte dans le petit peuple … dont nombreux de vos collègues ont visiblement oublié qu’il existe, en Bretagne et ailleurs.

      Merci quand même de vos actions/amendements mais, en tant que Législateur, vous connaissez aussi le dessous des cartes … …

  3. Jean-Claude MICHEL dit :

    Merci pour votre intervention et votre attachement à une Bretagne enfin réunifiée. Il me semble que ce qu’il importe de faire comprendre aux députés qui y sont opposés, c’est que ce projet n’est nullement contraire aux intérêts de la France, qui ne pourrait qu’être renforcés en donnant au pays des régions tenant réellement compte des réalités historiques. Les Pays de Loire ne sont qu’une chimère ne reposant sur aucune réalité tangible, et dont seuls deux départements sont traversés par la Loire ! Il est bien évident que ce que l’on ressent en Loire-Atlantique, c’est son appartenance viscérale à la Bretagne…

  4. Coraud Alan dit :

    Plijus e oa da lennet ar pennad amañ.
    Me zo deus bro gwinieg Muscadet ha me oa ur maer.
    Gant ma embregerez ( labour a ran evit ar tourist ) Liger-Atlantel a zo e Breizh evel just.)
    Le chef d’entreprise -communication touristique- et l’ancien maire du Vignoble Nantais vous félicite de votre démarche en faveur d’une Bretagne unie et bien sûr ouverte sur les autre régions, l’Europe et l’international.
    Gant ma gwelañ gourc’hemenoù

  5. Le Léannec dit :

    Merci, pour votre action en faveur d’une Bretagne forte et réunifiée.

  6. Bruno Ulvoas dit :

    Bravo M. Le Député, oui à la réforme respectueuse de l’histoire, de la culture et tout simplement des souhaits des gens !
    Un Nantais parmi tant d’autres.

  7. Sébastien HERVÉ dit :

    Monsieur, merci pour votre implication et le travail fait à l’Assemblée Nationale pour aboutir à une réforme qui tienne enfin compte de nos territoires. Tenez nous au courant de l’avancée de votre amendement qui sera, je l’espère, adopté.

  8. Bonhomme dit :

    J’avoue ne pas comprendre.

    Les élus bretons n’ont-ils pas, en grande majorité (enfin peut-on parler de majorité vu le peu de présents …) voté pour cette nouvelle carte qui ignore totalement la revendication forte et ancienne d’une bretagne à 5 départements ?

    En quoi garder espoir, alors ?

  9. josselin dit :

    Merci, nous comptons sur nos représentants à l’assemblée pour représenter les intérêts des Bretons et reconstruire une Bretagne cohérente et apte à faire face à l’avenir. C’est l’avenir de nos enfants qui est en train de se jouer.

    • rosmorduc dit :

      Je ne vois pas sur qui on peut compter, sûrement pas sur nos députés qui n’ont pas représenté les intérêts bretons mais se sont couchés devant les diktats de leurs partis parisiens. Choisissons à l’avenir des représentants faisant partie de partis bretons!

  10. Alan Nicol dit :

    A mon tour de vous remercier pour votre implication. Je garde espoir que nos efforts, pour une réunification et des avancées démocratiques, finiront par porter leurs fruit.
    Trugarez braz.

  11. Tangi Louarn dit :

    Merci pour votre travail en faveur de la réunification de la Bretagne. Il faudrait aussi supprimer le droit de veto de la région de départ. Ce droit ressemble au droit par lequel l’un des conjoints pourrait s’opposer à une demande de divorce. C’est un combat démocratique.
    Trugarez evit ho labour a-benn unvaniñ Breizh ar pemp departamant. Ur stourm evit an demokratelezh ez eo. Kalon vat deoc’h.

Leave a Reply


Image CAPTCHA
*