Jean-Luc BLEUNVEN

Député divers gauche de la 3e circonscription du Finistère / Kannad Goueled Leon

Revenu universelLa question d’un revenu universel est très présente dans les débats de l’élection présidentielle. Le succès rencontré par ce sujet révèle les questionnements émergents sur les évolutions du travail et des moyens pour chacun de se réaliser dans notre société intégrée (chacun dépend de tous). Nous ne pourrons plus tolérer sans révolte l’accroissement continu des inégalités de revenu et de patrimoine que nous constatons ces dernières années. La régulation et la répartition des richesses par l’emploi ne suffira plus. Les États peinent à contrôler les flux de l’économie mondialisée, ce qui engendre une volonté dite populiste de fermeture des frontières. Il faut inventer des nouvelles politiques qui nous donneront souplesse et liberté, afin de nous adapter à l’économie de demain.

Pour beaucoup d’entre nous, notre culture de l’effort rend difficile de concevoir ce « revenu sans travail », « travail » étant dans ce raccourci synonyme de « métier ».  Dépassons ce jugement moral issu de notre culture, car il est temps de passer aux essais. Une telle proposition doit être tentée, expérimentée avant d’être concrétisée. Cela nous demandera de revisiter la fiscalité, l’éducation, la formation et de revoir notre vocabulaire discriminant sur le chômage et sur les situations en dehors de l’emploi traditionnel.

Cela dit, nous devons garder en tête que « Le revenu universel ne résoudra pas tous nos problèmes économiques et sociaux, c’est simplement une réforme socio-fiscale qui permet de rendre la redistribution plus claire et plus efficace. » (Jean-Eric Hyafil, Enseignant-chercheur au Centre d’économie de la Sorbonne, dans l’article « Le revenu universel est finançable et il ne créera pas une société d’assistés », Le Monde du 7/02/2017)

Le moment des élections est propice pour faire évoluer, par des débats de qualité, notre lecture du monde contemporain. Alors, saisissons cette occasion de participer à ce débat de fond trop facilement caricaturé et occulté par les affaires scandaleuses qui ne profitent à personne, sinon peut-être à l’extrême droite.

 

Categories: Français

Leave a Reply


Image CAPTCHA
*