Jean-Luc BLEUNVEN

Député divers gauche de la 3e circonscription du Finistère / Kannad Goueled Leon

Edito de la lettre mensuelle de mai 2017.

Emmanuel Macron a été investi 8ème président de la Vème République. Pour moi comme pour tous les députés de cette mandature, l’heure est au bilan.

Mon premier sentiment c’est d’avoir participé à des moments politiques forts : mariage pour tous, métropole de Brest, loi économie bleue, loi de transition énergétique. Il y a aussi eu, malheureusement, des moments terribles lors desquels nous avons été durement éprouvés. Notre pays a bien réagi : nous n’avons pas cédé à la panique ni à la démagogie.

J’ai aussi, comme vous tous, des regrets : l’organisation verticale de l’État n’a malheureusement pas évolué, et la gauche s’est parfois égarée dans des débats stériles.

Globalement, et les indicateurs économiques récents le montrent, je crois que l’histoire jugera le quinquennat plus favorablement que ce que le flot de l’actualité nous a laissé penser.

Pour ma part, j’ai la conviction d’avoir été fidèle aux engagements sur lesquels j’ai été élu.

J’ai, comme promis, ouvert ma permanence parlementaire à tous. Je n’ai cessé de communiquer sur les votes importants, et de partager mes positions et réflexions. Dans ces moments de profonds changements, j’ai toujours eu à cœur d’expliquer mes choix et leurs cheminements, sans cacher les doutes, souvent indissociables de la responsabilité.

J’ai été pendant cinq ans un député précurseur sur la méthode, en particulier en étant transparent sur l’utilisation de mes dépenses et de l’attribution de la réserve parlementaire. Vous avez été nombreux à me témoigner votre reconnaissance pour cette transparence, qui devrait être la règle, et non pas l’exception.

Le débat ensuite. J’ai organisé 12 grands débats d’actualité ouvert à tous. Avec les centaines de personnes qui ont participé à ces échanges, je crois que nous avons explorés les évolutions de notre territoire et proposé quelques réponses.

Mon diagnostic est simple : par bien des aspects, notre territoire a une belle capacité de développement. C’est par le travail collectif autour de ce potentiel que nous trouverons une place pour chacun.

C’est maintenant le temps de la campagne électorale. Je vous retrouverai avec plaisir pour un nouvel édito dès septembre, si vous me renouvelez votre confiance.

SERN171253bihan

Categories: Français

Leave a Reply


Image CAPTCHA
*