Jean-Luc BLEUNVEN

Député divers gauche de la 3e circonscription du Finistère / Kannad Goueled Leon

Dans le cadre d’une délégation parlementaire, je me suis rendu à Barcelone du 8 au 10 mars, avec trois autres députés (*). Il s’agissait d’une mission d’information sur le processus d’autodétermination de la Catalogne organisée par le Conseil de Diplomatie Publique de Catalogne (Diplocat).

Nous avons rencontré pendant trois jours des responsables politiques Catalans (dont le président du Gouvernement de la Catalogne, M. Carles Puigdemont, le ministre catalan des Affaires étrangères, M. Raül Romeva et l’ex-président Arturo Mas), des acteurs de la société civile et des représentants du monde économique. Cela nous a permis de nous informer en détail de la situation politique, économique et culturelle de cette région de l’Espagne. La Catalogne est une région riche : elle représente environ 20% du PIB espagnol pour 15% de la population.

L’identité catalane est aussi étroitement liée à la langue. Comme l’indique la Constitution espagnole, la richesse linguistique de l’Espagne est un patrimoine culturel qui fait l’objet de respect et de protection spéciale. Cela ouvre donc la voie à une politique linguistique volontaire en faveur du catalan.

Le président Puigdemont nous a expliqué pourquoi il souhaite convoquer un référendum avant septembre au sujet de l’indépendance de la Catalogne vis-à-vis de l’Espagne. Le gouvernement de la généralité (communauté autonome gouvernant la Catalogne) estime que la volonté du peuple catalan de décider par lui-même de son avenir doit être respectée.

J’ai ainsi pu prendre en compte les points de vue différents sur cette question, qui fait l’objet d’un débat tout à fait démocratique dans cette région européenne à forte identité.

(*) Michel Piron (UDI), Jean-Louis Gagnaire (En Marche), Jean-Louis Roumégas (EELV)

IMG_3233

Categories: Français

Leave a Reply


Image CAPTCHA
*